Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.

Restauration écologique du bassin du Parc des Mées

Restauration écologique du bassin du Parc des Mées

Le 27/01/2017

Agglopolys et l'Observatoire Loire restaurent la fonctionnalité de zone humide du bassin du Parc des Mées en collaboration avec le lycée agricole de Vendôme.

Agglopolys est propriétaire et gestionnaire du Parc des Mées situé en rive droite de la Loire sur la commune de La Chaussée St-Victor. Par sa gestion différenciée d'un espace public des bords de Loire, elle en a fait un modèle en matière d'aménagement respectueuse de l'environnement : prairies, fauchage tardif ou éco-pâturage, boisements, ronces et orties pour préserver une diversité d'habitats et d'espèces, inventaires de la faune et de la flore en 2013* pour mieux connaître et mieux protéger les espèces …

 

Le site, autrefois utilisé comme bassin d'apprentissage du canoë-kayak, était propice à l'accueil d'une biodiversité d'une zone humide. Avec la fermeture du barrage du Lac de Loire en, 2005, le bassin n'étant plus alimenté en eau par infiltration, a perdu sa fonctionnalité de loisirs et sans entretien, s'est boisé progressivement au détriment de son potentiel écologique. Une intervention humaine était donc devenue nécessaire.

 

 

 

 > Mise en place d'un chantier-école pour une action en faveur des espaces naturels et de la biodiversité

 

Agglopolys, en partenariat avec l'Observatoire Loire, a décidé la restauration écologique du bassin du Parc des Mées afin de redonner au site un vrai potentiel écologique de zone humide pour favoriser le développement d'espèces protégées : grenouilles rieuses, rainettes arboricoles, tritons palmés ou crêtés, couleuvres vipérines ou à colliers, ... et empêcher le développement d'espèces végétales envahissantes : Jussie à grandes fleurs, vigne vierge à 5 feuilles, robinier faux-acacia …

 

Le déboisement a été réalisé dans le cadre d'un chantier-école par 25 élèves du lycée agricole de Vendôme en bac pro « gestion des milieux naturels et de la faune ». Une partie du bois coupé est laissé sur place pour constituer des abris pour la faune, l'autre partie est broyée et utilisée pour en faire du paillage.

 

Ce projet pédagogique leur permet ainsi de découvrir un métier dans le cadre de leur module d'adaptation professionnelle.  

 

 

> Perspectives 2018

 

Un bilan du chantier-école a permis d'aborder les modalités d’entretien de cette zone afin de conserver le bénéfice des travaux réalisés. Par principe, la pousse des ligneux sera systématiquement contrôlée afin de limiter un nouveau développement des boisements. Les espèces envahissantes seront surveillées et leur expansion limitée.


Selon l’avancement du chantier, des actions complémentaires seront programmées en 2018 (coupe, abattage, aménagéments des berges, …).
 

> Financement

 

Agglopolys apporte son appui logistique et technique et participe aux frais engagés par le lycée agricole de Vendôme à hauteur de 1 500 €.

 

 

* en partenariat avec le Comité départemental de la protection de la nature et de l'environnement et Loir-et-Cher Nature.


Pour consulter le dossier de presse

 

Pour en savoir plus sur le Parc des Mées

 

Pour consulter le site de l'Observatoire Loire

 

Partager cet article :
| Autres

Retour