Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favorisEnvoyer cette page à un amiImprimer ce document.

Exposition au Muséum : « Monstrueux ? »

Catégories

  • Expositions

Dates

  • Du 06/10/2018 au 10/03/2019

Adresse

  • Muséum d'histoire naturelle

Tarifs

4,50 € ou 2,50 € (réduit), gratuit jusqu'à 12 ans. Gratuit le 31 octobre pour toutes les personnes se présentant en étant déguisées.
De l'imaginaire à la réalité, venez découvrir un monde peuplé de monstres plus horribles les uns que les autres… enfin, tout est question de point de vue.

Des monstres mythiques, en passant par la cryptozoologie (science des animaux cachés) jusqu'à la tératologie (étude des anomalies et des monstruosités des êtres vivants), partez à la rencontre de créatures issues des fantasmes de l'homme mais également des fantaisies de la nature. Panneaux, pièces de collections et reconstitutions vous accompagnent au fil de cinq espaces.

Imaginaire

Ce secteur évoque les récits mythologiques, les légendes populaires et les symboles qui s’expriment à travers le personnage du monstre. À la fois repoussoir, messager ou protecteur, le monstre exprime par sa forme, ses pouvoirs, ses parents ou ses méfaits les limites de l’humanité ou du monde à ne pas franchir. Il définit, à travers le récit initiatique et pédagogique, les normes de la société à respecter et la place de l’être humain dans la nature.

Cryptozoologie

La sciences des « animaux cachés » est à la frontière du rationnel et de la science. La persévérance des cryptozoologues a permis de décrire l’okapi ou le saola, des animaux biens réels. À la base d’une recherche se trouve parfois une légende, un tabou. C’est ainsi que le yéti et autres bigfoot, serpents de mer et reptiles lacustres sont traqués, mais sans résultat probant jusqu’à aujourd’hui.

Zoologie

Ce secteur nous interroge sur la description scientifique du monstre. Le monstre à toutes les échelles, le monstre préhistorique qui n’en est plus un, la classification des monstres zoologiques à travers la tératologie ou des organes hors-normes, monstrueux.

Où est le monstre ?

Ce secteur nous interroge sur la normalité au sein du genre humain et sur l’acceptation par nos sociétés modernes de la différence.

Et après ?

Ne sommes-nous pas en train de créer des monstres ? La pollution, la domestication et l’être humain « augmenté » ne seront-ils pas les sources des monstres du futur ?


Situer cet évènement sur la carte

Partager cet article :
| Autres

Retour